Garantir un accès au sport à toutes et à tous

(Mise à jour le 26 mai 2024 à 18:50)

Une tribune d’Emmanuelle Bonnet-Oulaldj, coprésidente de la FSGT de 2017 à 2024

L’urgence est de garantir un accès au sport à toutes et à tous et de penser l’inclusion dans le cadre des activités sportives associatives.

Le 28 août, s’ouvriront les jeux Paralympiques, pour la première fois de leur histoire, à Paris. Une occasion rêvée pour valoriser pendant deux semaines les sportives et sportifs en situation de handicap et surtout capables, comme les autres, des plus hautes performances et des plus beaux exploits sportifs. Ces jeux Paralympiques seront la démonstration d’une force de résilience exceptionnelle.

Le CPSF ( Comité Paralympique Sportif Français) a fait le choix d’un accès gratuit au club France, installé au cœur du parc de la Villette, permettant ainsi au plus grand nombre de participer à cette fête paralympique, avec la mise en place d’activités pour tous et de rencontres avec les athlètes. La Fédération sportive et gymnique du travail (FSGT) sera évidemment au rendez-vous.

Mais les jeux Paralympiques, c’est aussi et surtout l’empreinte qu’ils laisseront. Avec d’autres, la FSGT entend contribuer à démontrer comment faire des activités physiques et sportives un espace émancipateur, pour les personnes dites valides comme pour celles en situation de handicap.

En 2022, à l’initiative de la FSGT et de l’espace éthique/Île-de-France, une charte « Sport & handicap – Accueil et accompagnement des personnes handicapées dans les activités physiques et sportives » a été publiée à l’issue d’un long travail et signée par une vingtaine d’acteurs associatifs et institutionnels.

L’esprit de cette charte est de plaider pour un héritage des JOP 2024 véritablement porteur des valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité. Car il ne suffira pas de rendre les installations sportives accessibles, l’urgence est bien de garantir un véritable droit d’accès au sport pour toutes et tous, avec des contenus adaptés aux besoins de chacune et chacun, dans la proximité et dans le respect de l’intégrité de chacune et chacun.

Alors que la FSGT fête en 2024 ses 90 ans, elle continue à mettre en œuvre une approche originale de pratiques partagées handi-valides, à organiser des événements et surtout à former les responsables de clubs FSGT. Comme l’explique Violaine Litzler, membre de la direction fédérale collégiale et copilote de l’espace fédéral dédié au sein de la FSGT, « les personnes en situation de handicap ne cherchent pas à consommer de la pratique sportive. Elles cherchent un lien social. En tant que personne dite valide, je prends du plaisir, j’apprends aussi à partager avec Stéphanie, qui est non-voyante, dans le cadre de notre pratique du tandem à vélo ».

Penser l’inclusion dans le cadre des activités sportives associatives, c’est aussi faire de la politique autrement. C’est se questionner sur le « validisme », terme qui désigne un système d’oppression sociale que subissent les personnes en situation de handicap, et résister dans le cadre de pratiques sociales innovantes issues des associations sportives et des associations spécialisées, et de leur coopération.

La FSGT, sollicitée par le Comité Paralympique Sportif Français, proposera des animations lors du Club France Paralympique du 6 au 8 septembre 2024 à la Grande halle de la Villette, Paris 19ème.

Elle animera durant 3 jours des ateliers sportifs en pratiques partagées. Quatre animateurs/animatrices de notre association y participeront (Lionel, Valérie, Élisabeth et Lise).

L’objectif sera de proposer des activités en pratiques partagées handi-valides accessibles à toutes et tous ! L’événement est ouvert au grand public et des structures spécialisées seront présentes.

Écrit par Lise

Laisser un commentaire

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 84 288 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.