Bouger est vital pour notre santé !

A l’heure où l’on entend parler d’un éventuel nouveau confinement, le professeur Carré, Cardiologue au service de médecine du sport du CHU, pointe les méfaits de la sédentarité qui ne cesse de se renforcer.

« Dans notre culture, c’est le cerveau, la tête et puis les jambes de l’autre côté. L’un ne marche pas avec l’autre ce qui est une erreur parce que physiologiquement, les deux fonctionnent ensemble. Le chef du service de gériatrie à Rennes me dit : ‘La seule chose qui fonctionne pour la maladie d’Alzheimer, c’est la marche. Rien d’autre.’ Lorsque l’on marche, il y a des hormones qui vont dans le cerveau, favorisent les connexions entre les neurones et augmentent l’oxygénation. Et cela a un effet bénéfique sur la maladie d’Alzheimer. »

« Les pays d’Europe du Nord, eux, sont plus actifs, avec sept ans d’espérance de vie en bonne santé en plus en Suède qu’en France. »

« Les chiffres post-confinement chez les très jeunes ont été catastrophiques. Ce sont des chiffres préliminaires, donc il est encore difficile de les utiliser mais ma consœur Martine Duclos, cheffe du service de médecine du sport au CHU de Clermont, avait mis en place avant le confinement une étude sur les bienfaits de l’activité physique en classe de CE2 avec des bureaux-vélos. Après le premier confinement il s’est avéré qu’il y avait une perte des fonctions cognitives des enfants de l’ordre de 40%. »

Extraits d’une interview du professeur Carré, Cardiologue au service de médecine du sport du CHU de Rennes – https://sport.francetvinfo.fr/

Écrit par Lise

Laisser un commentaire

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 60 062 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.