Choisir ses bâtons de marche nordique

Il n’est pas conseillé d’utiliser des bâtons télescopiques pour au moins deux raisons : d’une part, parce qu’il peut arriver que le bâton cède sous l’appui et se raccourcisse brusquement (!), d’autre part, parce que les vibrations se font davantage sentir. En outre, si l’on n’y fait pas attention, la pointe du bâton peut ne pas être bien orientée et la poussée sur ces derniers est nettement moins efficace.

La taille des bâtons

Pour que l’appui sur le bâton procure une bonne propulsion, la taille de celui-ci doit être adaptée à chacun. Lorsque le bâton est posé devant soi, le bras doit être à l’horizontale.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Les pointes

Les pointes droites sont déconseillées, car sur un sol un peu dur, elles « ripent ». Les pointes biseautées pénètrent mieux dans le sol et permettent un meilleur appui, donc une meilleure propulsion.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Les gantelets

Les gantelets permettent de lâcher le bâton lorsque la main passe derrière le dos. Afin d’éviter de les enlever lors d’une pause, ils sont en général « déclipsables ». Il est conseillé que le bouton permettant de les déclipser ne soit pas sur le dessus du bâton. En effet, lors de la marche, un mauvais mouvement avec le pouce pourrait les déclipser.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Les embouts

Il est conseillé de disposer d’embouts en caoutchouc pour protéger les pointes des bâtons plutôt que d’un système automatique, ce dernier risquant de gêner la marche, lorsqu’il y a par exemple beaucoup de feuilles au sol.

Cliquer sur les images pour les agrandir